0 commentaire
Avec un nouveau terminal nomade disponible sous peu en France, il y a dans l’air comme une folie « mobilesque ». Soudainement, mais ce n’est pas la première fois, tous les sites doivent être « iPad ready », « iPhone compatible », ou plus simplement consultable sur un téléphone mobile. Tous les sites marchands ont-ils réellement besoin d'une version mobile ?

Un site pour quels types de terminaux ?

Il va exister sous peu deux types de terminaux mobiles capables de surfer avec une expérience utilisateurs satisfaisante et qui ne seront pas des ordinateurs portables :
  • Les Smartphones type iPhone, Blackberry et Androïd phone : ils permettent de parcourir des sites web en déplacement via le réseau cellulaire.
  • Les tablettes de consultation type iPad, JooJoo, Adam… Qui vont, nous en sommes certains, révolutionner la consommation des médias notamment sur Internet.


Un site pour quels usages mobiles ?

Posons-nous alors la question : dans quelles situations nos clients pourraient avoir besoin d’accéder à nos sites via un Smartphone ?

La plupart du temps, il s’agira d’une urgence de dernière minute et non d’une consultation choisie. Que vous vendiez des chaussures, des sacs, ou du matériel de maison combien de vos clients ont besoin de pouvoir consulter n’importe où et n’importe quand votre catalogue ? Combien le feront de manière répétée ?

Hormis quelques secteurs bien particuliers comme le spectacle, l’actualité ou l’hôtellerie par exemple, il est souvent peu intéressant de développer une solution web dédiée aux Smartphone. Ces services sont d’ailleurs fréquemment disponibles sur une application spécifique plutôt que sur la version mobile d’un site web. Les services rendus sont alors meilleurs (prenons le cas de l’application SNCF pour iPhone qui fonctionne bien mieux que son site).

Cependant, le développement, et donc les coûts, sont bien plus conséquents. Du point de vue d’un e-commerçant, à moins de faire le choix d'une présentation générique ne correspondant que rarement à ses besoins, le retour sur investissement est souvent trop faible.

Un marché faible au devenir incertain

Répartition des machines sur Kiubi.com

Tout d’abord, le marché n’est pas prêt. Sur l’ensemble des sites de la plateforme Kiubi (qui n’est représentatif que de cette plateforme nous sommes d’accord) les visites via un iPhone ou un mobile Android représentent moins de 1 %. C’est moins que les parts de marché de Linux. Le surf mobile n’est entré que dans les mœurs des technophiles qui sont loin d’être représentatifs de la clientèle des sites e-commerces français.

Certes le cabinet Forrester prévoit que 40% des européens surferont régulièrement sur leurs téléphones en 2014, mais surfer n’est pas acheter. Dans l’histoire de la vente à distance, les clients viennent de passer du minitel au web. Sont-ils déjà prêts pour acheter sur leurs téléphones ?

Nous pensons qu’il faut prendre du recul face à une prédiction à 4 ans dans un domaine où il y a encore 3 ans, il n’existait rien. L’iPhone, qui a réalisé une révolution sans précédent dans le surf mobile avec son annonce en Janvier 2007, doit nous faire relativiser son intérêt. Rien ne garantit qu’il soit encore LA plateforme de référence dans un an. Or aujourd’hui, lorsqu’on développe pour les Smartphones c’est bien souvent en en favorisant un en particulier : l’iPhone. Ceux qui ont investi lors de la ruée vers l’or du Wap et de l’i-mode doivent aujourd’hui avoir un souvenir douloureux de leurs engagements dans ce que l’on présentait comme l’avenir du net mobile.

Les tablettes, l’avenir de la mobilité ?

Apple iPad

Il existe cependant une voie menant à un Internet nomade que nous jugeons beaucoup plus prometteuse : celle des tablettes.

Avec leurs écrans plus grands et leur capacité à être toujours à portée de main dans les ménages, les tablettes deviendront, nous en sommes certains, les appareils de consultation par excellence dans les années à venir. Il est beaucoup plus naturel et facile de visionner les produits et les acheter sur un écran de 10 pouces que de 3.

Préparer son site pour les appareils mobiles sans sur-investir

Si nous prenons le cas de l’iPad, son navigateur est conçu pour que son rendu d’un site web soit le même que sur un ordinateur classique (Flash mis à part), pour peu qu’il soit conforme aux standards du web. Par conséquent, un site cumulant les erreurs à la validation W3C prend de gros risques quant à la possibilité de le consulter normalement sur l’iPad et de manière générale sur une surf-machine alternative.

En effet, le respect des recommandations du W3C facilite l’interopérabilité. C’est donc la quasi certitude de développer un site multiplateforme en une seule fois. De plus le surf nomade est un surf qui doit être léger et économe. Deux exemples de conséquences pour le développement d’un site classique que l’on veut consultable sur tablettes ou Smartphones :
  1. alléger les pages de vos sites le plus possible car les débits des réseaux cellulaires ne sont pas encore équivalent aux débits terrestres.
  2. ne pas abuser de technologies comme Flash ou Javascript. Ces technologies ont un poids conséquent et sont gourmandes en ressources. Ce dernier point jouant sur les performances des terminaux mobiles et leur autonomie.
Ces tablettes et particulièrement l’iPad sensibiliseront au respect des standards. Parce qu’avoir un site « iPad ready» est tendance. Cette compatibilité découlant pour beaucoup du respect des recommandations du W3C, ce dernier point deviendra un passage obligé pour tout ceux qui souhaitent être dans la « mouvance mobile ». Ce qui aura pour avantage d’améliorer le référencement et l’expérience utilisateur quel que soit le support.

Les options possibles pour une e-boutique mobile

Trois voies s’offrent à vous si vous souhaitez rendre votre site e-commerce utilisable sur un terminal mobile ou nomade :

  Application dédiée
Critères de choix Consultations à répétition.
Un contenu modifié fréquemment.
Contenu fortement multimédia.
Possibilité d’ajout de réalité augmentée.
Avantages La garantie d’un fonctionnement optimale sur la plateforme pour laquelle l’application a été conçue.
Inconvénients Développement onéreux. Doit vous garantir un retour sur investissement.
Une application par plateforme.


  Site spécifique
Critères de choix

Consultation occasionnelle.
Optimisation pour une ou plusieurs plateforme(s) avec une tendance importante à la spécialisation (iPhone/iPod touch).

Avantages Moins cher à développer qu’une application.
Doit être pensé pour votre site et votre type de produits.
Inconvénients Cela reste du développement spécifique donc plus onéreux.


  Site classique respectueux des standards du web
Critères de choix

Consultation très occasionnelle pour les Smartphones
Consultation régulière pour les tablettes.
Toujours compatible avec tous les terminaux.
N’est pas une version « dégradée » du site principal.

Avantages Coûts de développement plus réduits.
Obligation d’un développement sain pour le site mère.
Inconvénients Pas approprié pour les consultations régulières depuis un Smartphone.

Il n’y a donc pas une seule bonne réponse quant à la mobilité d’un site web. Il faut simplement garder à l’esprit l’intérêt d’un tel développement et sa faisabilité par rapport aux technologies que votre site utilise. Kiubi permet par exemple le développement de gabarits spécifiques aux périphériques nomades.

Les avantages de la mobilité côté e-commerçant

Le net mobile peut de surcroit avoir un grand intérêt pour la gestion d’une boutique en ligne. Vous pouvez par exemple avoir un œil en permanence sur l’activité de votre site avec des applications comme Ego sur iPhone.

On peut également imaginer le scénario d’un futur pas très lointain : L’e-commerçant imprime directement les bons de commandes de la journée pour ensuite préparer ses colis. Une fois ceux-ci préparés, la tablette permet de calculer et de lancer l’impression de l’affranchissement pour chaque colis. Une fois les colis scannés et expédiés, le mail de notification est envoyé au client. Ce que vont nous permettre ces appareils, c’est tout simplement la démocratisation de moyens logistiques jusque là réservés aux gros acteurs du marché.

Bien sûr vous pouvez déjà faire cela avec des netbooks ou des ordinateurs portables. Mais les tablettes sont de formidables moyens de gestions car elles sont toujours connectées et leurs surfaces d’affichages leur permettent d’être réellement exploitables et de ne pas être seulement un gadget à avoir. Sans parler de tous ces usages que nous n’imaginons pas encore. Finalement on finira par travailler sur ces tablettes un peu comme le boucher sur son ardoise il y a 60 ans.

En conclusion, rendre un site web compatible avec un terminal mobile n’implique pas forcément de développer une version totalement spécifique et à moins d’une révolution technologique, l’option la plus homogène à ce jour consiste à avoir un site respectueux des standards et apportant un réel bénéfice à ses utilisateurs. A contrario, un site web qui ne s’embarrasse pas de ces considérations se ferme bien des portes.

A lire également sur le sujet :

(facultatif)

(facultatif)
(anti-spam)Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV ?